Accueil

Bibliographie

Etapes du GR 10

Faune

Flore

Gîtes & refuges

Lexique

Randonnées

Raquettes

Villages & villes

1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21

Refuge Wallon-Marcadau Altitude 1866 m

 

Appelé aussi refuge du Marcadau (la place du marché), son nom rappelle qu'il fut longtemps et jusqu'au début du siècle un lieu d'échanges et de rencontres entre français et espagnols. Le refuge fut créé en 1909 et 1910 par le Touring Club de France, au Plaa de la Gole dans la vallée du Marcadau. Supervisé par Louis Falisse, un pionnier du ski de randonnée dans les Pyrénées, cet édifice à étage, construit en granit et doté d'une toiture en tôle fut érigé sur les terrains du Syndicat de Saint-Savin, après la signature d'un bail de 99 ans en 1910. Inauguré la même année, il fut baptisé refuge Edouard Wallon en l'honneur du pyrénéiste bienfaiteur de Cauterets.

Ce site répondait aux besoins de la clientèle fortunée de la ville thermale et des pionniers du ski, désireux de trouver un centre de tourisme en moyenne montagne. Face à l'affluence, le refuge fut gardé par la famille Pantet en 1918 et doublé en 1922. De capacité insuffisante, une véritable hôtellerie de montagne, avec deux étages, triplant la possibilité d'accueil fut construit en 1931 et inauguré en 1933.

De nouveaux aménagements internes et la jonction des bâtiments existants furent apportés en 1938 et 1939. En 1970, le Parc National des Pyrénées, en partenariat avec le propriétaire rénova la partie ouverte afin d'héberger son personnel.

En 1983, le Touring Club de France fit faillite, posant le cas épineux de la reprise du refuge, qui est actuellement géré par le CAF de Tarbes.
 

 

 

referencement google

 

 

    Précédent - suivant