Accueil

Bibliographie

Etapes du GR 10

Faune

Flore

Gîtes & refuges

Lexique

Randonnées

Raquettes

Villages & villes

 

Loutre

 

La loutre est un mammifère carnivore qui appartient à la famille des Mustélidés comme la fouine, la martre, le vison, le putois, le blaireau, la belette ou l'hermine. En France, on ne trouve qu'une seule espèce de loutre, la loutre d'Europe (Lutra lutra ). Même si elle possède de nombreux points communs avec les autres mustélidés, sa biologie présente des caractéristiques bien particulières. Elle peut se reproduire toute l'année et l'accouplement se fait généralement sous l'eau. Après une gestation de 60 jours, la femelle donne naissance à 1, 2 ou 3 loutrons qui seront élevés par elle jusqu'à leur émancipation à l'âge de 8 mois.

Suite à la découverte d'un jeune mâle de loutre d'Europe trouvé mort en automne 1998 à l'entrée de la vallée d'Ossau, des prospections et recherches d'indices avaient permis d'identifier des signes de présence anciens et récents sur toute la zone autour d'Arudy en en aval sur le gave d'Ossau. Le suivi des sites occupés par l'espèce sur le gave d'Ossau s'était poursuivi en 2002, avec une extension de la zone d'inventaire. L'espèce a été identifiée sur la basse vallée d'Aspe jusqu'à l'entrée du défilé d'Escot.

La présence de l'espèce depuis le pont de Lourdes jusqu'à l'entrée des gorges de Soulom est connue. En 2003 le Parc National des Pyrénées a participé à l'inventaire de la présence de la loutre sur la région Midi-Pyrénées coordonné par l'ONCFS. Au total plus de 100 points de prospection ont été visités 3 fois entre novembre 2002 et avril 2003 sur toute la zone centrale et périphérique du PNP, soit l'équivalent de 35 journées agents. La loutre d'Europe a été identifiée jusqu'au niveau du Pont d'Espagne. En vallée l'ensemble du réseau hydrographique de la vallée des Gaves de Lourdes jusqu'aux hautes vallées qui est colonisé par l'espèce. Par combien d'individus, là est la question ! Les traces retrouvées indiquent qu'il y a, entre Lourdes et Pierrefitte-Nestalas, présence d'individus sédentaires et que la reproduction a lieu sur cette zone. Une stagiaire DESS de l'université de Pau a fait la synthèse des données récoltées sur cette espèce depuis le début du Parc et établi la carte de l'habitat potentiel. La mise au point d'une méthode de suivi a aussi été faite et le protocole pour le suivi Observatoire du Patrimoine établi.

Rapport d'activité 2003 du Parc National des Pyrénées
 

referencement google

 

Précédent