Accueil

Bibliographie

Etapes du GR 10

Faune

Flore

Gîtes & refuges

Lexique

Randonnées

Raquettes

Villages & villes

 

Alphonse Lequeutre

(1829 - 1891)

 

referencement google
 

Alphonse Adelson Hippolyte Lequeutre, né à Paris le 9 mai 1829 est commis principal au ministère de la Marine et des Colonies, quand en 1869 il découvre les Pyrénées au cours d'une cure à Barèges. Arrivé tard donc au pyrénéisme, il s'y illustre rapidement par des courses exceptionnelles. « Il ne connaissait nullement la montagne et ne semblait pas taillé pour la pratiquer : de santé douteuse, le teint pâle comme le lait, le cheveu rare et décoloré, la poitrine angoissée. Vers quarante ans, il eut besoin des eaux et se fit envoyer à l’Hôpital militaire de Barèges… La passion des Pyrénées le prit. Il se mit aux ascensions et se révéla marcheur foudroyant. L’employé obscur allait devenir une célébrité pyrénéiste.

En 1864, il monte au pic de la Munia par la crête, depuis le col de la Sède, avec le guide Chapelle. Au retour, ils réalisent la première ascension du Gerbats. Il fait des courses avec Henry Russell et Charles Packe. Il adhère à la société Ramond. À Paris, il participe à la création du Club alpin français et fait partie de son comité de direction.

 

Le 14 septembre 1869, il quitte Héas avec le guide Henri Paget. Il atteint le pic de la Munia depuis le col de la Sède en suivant la crête et en franchissant "le fameux mauvais pas".

En 1870, il atteint seul le Maucapéra.

En 1875, du 26 au 30 août, il fait avec Franz Schrader et les guides Henri Passet et Pierre Pujo un périple autour du mont Perdu. Il visite le premier le canyon du Mascun, en Haut Aragon.

En 1875, il publie son "Guide de Barèges" et l'année suivante, le "Guide de Saint-Sauveur et de Gavarnie". Il collabore également à la rédaction des "guides Joanne". C'est à Paris qu'il s'éteint en 1891, emporté par l'angine de poitrine.
 

 

Précédent