Accueil

Bibliographie

Etapes du GR 10

Faune

Flore

Gîtes & refuges

Lexique

Randonnées

Raquettes

Villages & villes

1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6

Lac Oô

 

Louis-François Lejeune, maire de la ville de Toulouse en 1841, ne quitte plus la région des Pyrénées. La chaîne pyrénéenne semble pour lui une compensation à une sédentarité qui lui pèse. Il la parcourt en, effet à cheval, dessinant sur motif selon les préceptes de son maître Valenciennes et retrouvant dans ces montagnes le décor héroïque des campagnes de sa jeunesse. C'est en tout cas la vision qu'il donne des Pyrénées, dans des compositions où la fantaisie fait bon ménage avec son sens de l'observation. Vue sur la cascade du Lac d'Oô, présentée à l'Exposition de 1835, est caractéristique de sa manière, qui se rattache aux paysages recomposées du XVIIIe siècle et contraste avec la vision plus réaliste qui se développe à cette époque. Si la perspective et la topographie sont correctes et le site reconnaissable, les pitons rocheux très stylisés et la végétation luxuriante qui entourent le lac, les immenses arbres au premier plan confèrent au site un aspect exotique étonnant ! Quant au thème de la chasse à l'ours, point de poursuite périlleuse dans les rochers ou de chasseurs embusqués, mais une atmosphère de fête pour le moins originale : le cadavre de l'ours porté sur un brancard est bien présent au second plan, mais l'accent est mis sur le groupe de paysans et leurs animaux dressés au premier plan - ours enchaînés, aigle et isards cabriolant le long du torrent. A gauche, le groupe de chevaux effrayés rappelle le regard du peintre de batailles.
 

 

 Vue sur la cascade du Lac d'Oô

 

 

Précédent