Accueil

Bibliographie

Etapes du GR 10

Faune

Flore

Gîtes & refuges

Lexique

Randonnées

Raquettes

Villages & villes

 

Joubarbe à toile d'araignée
Sempervirum montanum

 

La joubarbe à toile d'araignée appartient à la famille des orpins. Elle est fréquente sur les rochers et sur les toits des anciennes bergeries et cabanes. Autrefois, elle avait beaucoup d'importance car on pensait qu'elle chassait le mauvais œil. On profitait des belles journées du printemps et de l'été pour arracher délicatement les plus beaux spécimens. Ensuite, on les replantait autour de la maison, de la bergerie ou de l'étable. On pouvait également planter la joubarbe dans des pots qu'on disposait devant les ouvertures des habitations. Mieux, les nuits de pleine lune, après une journée caniculaire, on arrachait la joubarbe et, dès le lendemain, on la dispersait tout autour de la maison. Comme l'indique son nom (du latin Jovis barba, "barbe de Jupiter"), cette plante nous place en effet sous la protection d'un dieu tout puissant. Elle ressemble à un artichaut, avec ses feuilles charnues groupées en rosettes. Au centre s'élève une tige épaisse terminée par un joli bouquet de fleurs rose-rouge. Cette espèce possède des tissus épaissis pouvant retenir beaucoup d'eau. Pour la joubarbe, il s'agit surtout d'une adaptation très efficace face à la sécheresse des milieux qu'elle colonise.

Autrefois, la médecine utilisait les rosettes de feuilles qui n'avaient pas encore donné de tige pour combattre les migraines. Il suffisait de piler et de les appliquer sur le front en cataplasme froid. On se servait également d'une feuille fraîche épluchée d'un côté pour arrêter le saignement à la suite d'une coupure, par exemple.
 

referencement google

 

 

Précédent - suivant