Accueil

Bibliographie

Etapes du GR 10

Faune

Flore

Gîtes & refuges

Lexique

Randonnées

Raquettes

Villages & villes

1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14

Chemin de la Mâture

 

 

 

En 1842 commence la construction du fort du Portalet, qui remplace alors l'ancien poste situé au bord de la route impériale à 100 m plus au nord. À l'époque, il est impératif de construire des fortifications afin de permettre le contrôle de l'Espagne et surtout de maîtriser la route du col du Somport en cas de guerre espagnole. Les travaux sont réalisés dans un environnement pénible (rochers, climat, abords du gave d'Aspe...) et durent jusqu'en 1870. Le fort est occupé jusqu'en 1925 par le 18e régiment d'infanterie de Pau. À cette date, il est abandonné par l'armée et loué à une colonie de vacances jusqu'en 1939.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, il est occupé par une garnison allemande et sert de prison politique pour des personnalités de la IIIe République (Daladier, Blum, le général Gamelin ...) de 1941 à 1943. Il est repris par les maquisards en 1944 et est occupé par des gardes mobiles lors de la détention de Philippe Pétain en 1945.

Le fort est officiellement déclassé par le ministre de la Guerre après 1945. Il est racheté par un particulier en 1966. Rien n'est entrepris pour son entretien et, dans un certain état d'abandon, il est racheté par la communauté de communes de la Vallée d'Aspe en 1999. Le chemin d'accès a d'abord été restauré afin de sécuriser son utilisation. En 2006, des travaux de dé-végétalisation sont en cours, ainsi que des travaux de restauration des toitures et des terrasses afin de préserver le site des infiltrations d'eau. Par la suite d'autres travaux de restauration et de mise en sécurité auront lieu en fonction du déblocage des financements, afin d'ouvrir le site à la visite.

Il est classé monument historique le 30 novembre 2005 avec la motivation suivante: «présente au point de vue de l’histoire et de l’art un intérêt public car il s’agit d’une des défenses les plus abouties de toutes les fortifications des Pyrénées, qui constitue un jalon important dans l’histoire des fortifications du XIXe siècle et s’insère de façon exceptionnelle dans son environnement paysager».

 

referencement google

 

Précédent - suivant