Accueil

Bibliographie

Etapes du GR 10

Faune

Flore

Gîtes & refuges

Lexique

Randonnées

Raquettes

Villages & villes

 

Bidarray - col et crêtes d'Iparla - pic de Buztanzelhay - St-Etienne-de-Baïgorry

5ième étape


 

 

 

 

Bidarray (Pont Noblia)

Autobus à Saint-Etienne-de-Baïgorry

Office de tourisme de Saint-Etienne-de-Baïgorry

Durée : 7 h 30 pour 16,2 km

Pic d'Iparla : 5,4 km pour 2 h 30
Col d'Harrieta : 2,3 km pour 1 h
Pic & col d'Astate et le pic Buztanzelhay : 2 km pour 1 h 45
St-Etienne-de-Baïgorry : 6,5 km pour 2 h 15

 

referencement google
 

 

referencement google

referencement google

referencement google

referencement google

 
"Nous quittons le gîte Menditerrana vers 8 heures. Attention à partir de maintenant, le sentier devient dangereux par temps de pluie à cause du parcours caillouteux et glissant. De plus, sa montée est pénible à cause de son dénivelé important jusqu'au col herbeux (altitude : 770 m). Un peu plus loin, nous atteignons un embranchement de sentiers. Nous suivons une sente de crêtes très aérienne montant aux crêtes d'Iparla."
 


"Une nichée de vautours fauves nous observe à cet endroit. Ils sont posés sur la crête et scrutent la brume. Attention à partir de maintenant, le GR® 10 devient dangereux par temps de pluie à cause du parcours caillouteux et glissant. De plus, sa montée est pénible à cause de son dénivelé important jusqu'au col herbeux (altitude : 770 m)."
 


 


Le vautour fauve à la réputation d'annoncer la mort en tournoyant au-dessus de sa proie, mais ce fossoyeur mal aimé est pourtant un acteur essentiel de l'écosystème agro-pastoral. Sans lui, bien des charognes pollueraient les cours d'eau et propageraient des maladies contagieuses. Grâce à leur vue perçante, ils repèrent les cadavres et s'en approchent avec prudence.
 

 

 

referencement google

referencement google

referencement google

referencement google



"Nous passons au Larratéko-Héguia (altitude : 962 m) et nous redescendons au col d'Iparla pour remonter vers la borne 90 et le pic d'Iparla (altitude : 1044 m) d'où la vue est splendide. Nous passons au col de Gapelu (altitude : 945 m) puis nous arrivons au col d'Harrieta (altitude : 808 m). A cet endroit, nous cassons la croûte. Il est midi."
 



"Nous montons sur la crête dans la forêt pour atteindre le pic Astaté (altitude : 1022 m). Nous continuons sur la crête qui redescend à un petit col puis nous remontons au pic de Buztanzelhay (altitude : 1028 m) puis descendons au col de Buztanzelhay (altitude : 843 m). 
 

 

referencement google

referencement google


"Le sentier continue la route vers le château d'Etchaux. De ce portail, une ruelle nous mène au fronton de St-Etienne-de-Baïgorry (altitude : 162 m) qui est entouré de vallons et de prairies verdoyants, traversé par la Nive des Aldudes. Il est 20 heures. Nous allons dormir au gîte Gaineko Karrikan."
 

 


Saint-Etienne-de-Baïgorry est un petit village éclaté en plusieurs quartiers, chacun possédant sa maison noble. L'une d'elle, le château d'Etxauz, fut la demeure des vicomtes de Baïgorry, seigneurs de la vallée au XIVe siècle.
 

 

"Vous pouvez repartir de Saint-Etienne-de-Baïgorry avec un autocar"
 


 


Ferme Esteben jusqu'à Bidarray


Contact : azemard.claude@orange.fr


St-Etienne-de-Baïgorry jusqu'à St-Jean-Pied-de-Port


"Pour que vous puissiez cheminer sereinement, 7800 bénévoles passionnés s’activent toute l’année, GPS, pinceau ou serpette en mains. Création, entretien, balisage... les baliseurs de la FFRandonnée sont les 1ers remparts de protection d’un réseau vivant et fragile, riche de 180 000 km de sentiers. Les sigles GR® et GRP® sont des marques déposées par la Fédération Française de la Randonnée Pédestre. Elles ne peuvent être reproduites sans son consentement."