Accueil

Bibliographie

Etapes du GR 10

Faune

Flore

Gîtes & refuges

Lexique

Randonnées

Raquettes

Villages & villes

 

Jean Bazillac

(1857-1928)

 

referencement google


Gersois, comme son ami Roger de Monts, Jean Bazillac, fils d'un banquier de Mirande, rencontre en 1878, à l'âge de vingt et un ans, Henri Brulle avec lequel il va former rapidement la cordée idéale.
Ils entreprennent, en 1881, une longue tournée montagnarde, de la Maladeta au massif de Gavarnie, et en 1882 du Canigou au Vignemale par le Clos de la Hount.

En 1882, il effectue la première ascension du Comoloforno (3033 m) avec Henri Brulle et le guide Célestin Passet.


En 1883, ils sont aux Alpes. Aux Pyrénées, l'activité de Jean Bazillac, désormais épisodique à cause de ses contraintes professionnelles, lui permettra cependant de réaliser quelques grandes courses : le Pic entre les brèches (auquel on donnera plus tard son nom), le Marboré par le glacier de la Cascade, quelques ascensions hivernales avec de Monts, et surtout le couloir de Gaube en 1889.

En 1890, Jean Bazillac quitte définitivement la scène pyrénéenne; la faillite de sa banque le contraint à l'exil en Belgique dans un dénuement presque total. Pendant plusieurs années ses anciens compagnons d'ascension le secourront jusqu'à ce qu'il puisse subvenir à ses besoins. Rentré en France à la faveur de la Grande Guerre, il s'installe à Courbevoie où il décède en 1928, peu après s'être marié, et sans avoir revu ses chères Pyrénées.

 

Précédent