Accueil

Bibliographie

Etapes du GR 10

Faune

Flore

Gîtes & refuges

Lexique

Randonnées

Raquettes

Villages & villes

 

Barèges

 

 

 

Le nom vient probablement d'une racine bar-g, peut-être celtique... à moins qu'elle ne soit ibère, signifiant rocher ou hauteur, ce qui est tout à fait concevable ! Barèges compte nombre de concitoyens temporaires depuis les trois séjours qu'y effectua le duc du Maine (1675-1681), fils légitimé de Louis XIV et Mme de Montespan. Il assura la fortune thermale de Barèges, et "lança" la station. C'est de là que Mme de Maintenon, gouvernante du jeune prince infirme, s'insinua dans les bonnes grâces du roi par la qualité de sa correspondance.


   La montagne fleurie

  Le lac d'Oncet

  La croix St-Justin

 

Barèges est d'une extrême tristesse... Partout la vue est choquée à Barèges ; les montagnes dégradées, pauvres, sans verdure, décharnées, languissantes, offrent une image de nature stérile et rebelle aux efforts de l'homme... Tout est tristesse, malheur, dans le passé, dans l'avenir ; on compte à peine sur le présent, et les habitants que l'on élève au printemps se défont à l'automne, pour les dérober aux dangers de l'hiver.

Mme de L'Epine, Voyage dans les Pyrénées en 1818, 1820

Une seule rue forme ce lieu fréquenté de Bains, où l'on a eu soin de réunir ce qui peut être nécessaire aux malades et les amuser. Nous fûmes très bien chez la veuve Pugeot... la table est excellente ; je crois que c'est une des grandes ressources de Barèges quand il fait mauvais temps. On y trouve toujours beaucoup d'officiers, et les eaux sont tellement efficaces pour terminer le traitement des blessures, que le Gouvernement y entretient un hôpital, où se rendent tous les soldats auxquels on pense qu'ils pourront rendre service...

Henrica Rees Van Tets, 1819

 

referencement google

 

Précédent