Accueil

Bibliographie

Etapes du GR 10

Faune

Flore

Gîtes & refuges

Lexique

Randonnées

Raquettes

Villages & villes

 

Auzat

 

 

 

L'été 1930 fut particulièrement sec en Ariège ce qui faisait le désespoir de la servante du curé d'Auzat, dans la vallée du Vicdessos. Elle en vint un jour à se promener entre les rangs de légumes desséchés du jardin du presbytère, en tenant un parapluie ouvert. En même temps, elle avait placé des linges trempés sur la face d'un Christ en croix, dans l'église du village. Pour elle, le parapluie devait normalement appeler la pluie alors que le mouillage du Christ équivalait à celui de la Mapis Manalis des prêtres romains. Au moins une de ces pierres fut utilisée dans les Pyrénées, en Lavadan ; une pierre carrée que l'on conservait dans l'église d'Arbouix et que l'on jetait dans la rivière pour provoquer des nuages et de la pluie. C'est en ces termes que le père jésuite Jean Fourcault, en mission en même fait constater le pouvoir de cette pierre à l'évêque de Tarbes. Ce type de rite perdure de nos jours, notamment en Nouvelle-Guinée où les sorciers fouettent des pierres sacrées avant de les plonger dans un cours d'eau.

 

referencement google

 

Précédent