Accueil

Bibliographie

Etapes du GR 10

Faune

Flore

Gîtes & refuges

Lexique

Randonnées

Raquettes

Villages & villes

 

Asphodèle blanc
Asphodelus albus
(bâton blanc, poireau de chien)

 

L’asphodèle blanc pousse dans les prairies subalpines où il déploie sa longue tige couverte de fleurs blanches. Chaque fleur est rayée de marron, les étamines sont oranges. Les feuilles sont longues et fines, disposées à la base. L’asphodèle pousse par grands groupes.

Cette plante est de la même famille que les lis. Originaire du sud, sud-ouest et ouest de l'Europe jusqu'à 2000 m, d'Afrique du Nord. Elle mesure 60 cm de haut et fleurit au printemps de mai à juillet. Ses fleurs sont blanches, striées. Le centre est brun rosâtre, parfois rosé. Elle est utilisée en homéopathie (Zones : 5 - 10) .

Sa racine tubéreuse contient de l'amidon, elle était utilisée autrefois dans la panification, dans les périodes de disette. Les tiges séchées servent de fourrage et s'utilisent pour la confection d'objets. Les feuilles fraîches étaient utilisées pour soigner les plaies, ainsi que pour éloigner les moustiques. Autrefois c’était un aliment recherché qu’on mélangeait à des figues. Les grappes de fleurs se consommaient comme les asperges. Elle fut aussi récoltée pour nourrir les porcs.

Les Grecs et les Romains la considéraient comme une plante magique : ils croyaient qu’elle guérissait les morsures de serpent et les maladies de la femme. L’asphodèle était la plante des enfers. Encore maintenant, dans les pays méditerranéens, on fleurit les tombes avec les asphodèles.

Elle a la particularité de résister au feu...
 

referencement google

 

Précédent