Accueil

Bibliographie

Etapes du GR 10

Faune

Flore

Gîtes & refuges

Lexique

Randonnées

Raquettes

Villages & villes

 

Jean Arlaud

(1896-1938)

 

referencement google

Qui était Jean Arlaud ? Né en Savoie, en 1896, il s'installe à Toulouse pour ses études de médecine et pour y exercer ensuite cette vocation. Dans les Pyrénées peu explorées à l'époque, en 1920, découvre pour la première fois le cirque de Barroude au cours d'un circuit en solitaire de deux jours, il comprend mieux sa soif de découvrir et d'exploration. Certes, déjà, les pionniers tels que Henry Russell, Frantz Schrader, Wallon, Packe, avaient eu la chance et le mérite de gravir en premiers les plus grands sommets. Mais après eux, Henri Brulle, Célestin Passet, de Monts (entre autre) avaient été plus loin en s'attaquant à des escalades jugées impossibles.

Jean Arlaud va poursuivre cette passion et cette œuvre par des voies de plus en plus difficiles. Son amour sans limite pour les Pyrénées, il va le communiquer à d'autres montagnards, novices au départ, en organisant de véritables expéditions dans bon nombre de massifs, notamment espagnols. Ce sont des camps lourds, avec une vingtaine de participants, des portages de matériels et de vivres à dos de mulets.

Par ses récits, ses articles, ses tournées de conférences, il révèle la richesse des Pyrénées et la qualité de vie qu'offre leur découverte. Après sa chute mortelle, il fut enterré dans le petit cimetière de Gavarnie. En 1953, son nom est donné à un pic de 3065 m, proche du pic des Gourgs-Blancs. En 1992, à deux pas du grand lac du Portillon, à 2568 m d'altitude, est bâti un superbe refuge qui s'inscrit harmonieusement dans ce cadre de haute montagne. Il porte également son nom.

Une carrière brutalement interrompue, il se tue sur la crête des Gourgs-Blancs alors qu'il était en train d'organiser une deuxième expédition à l'Himalaya, essentiellement pyrénéenne...

 

Précédent