Accueil

Bibliographie

Etapes du GR 10

Faune

Flore

Gîtes & refuges

Lexique

Randonnées

Raquettes

Villages & villes

1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9

Abbaye de Saint-Martin-du-Canigou

 

 

 

L'origine de Saint-Martin-du-Canigou remonte, dit la tradition, à l'époque où les Maures dévastaient la Cerdagne. Le comte Guiffred décida de leur tendre un piège afin de les tuer tous jusqu'au dernier. Il réunit son conseil et expliqua par quelle ruse il avait projeté d'en finir avec ces ennemis de la foi. Le plan consistait à laisser s'engager les Maures dans un sombre défilé de montagnes. Une fois qu'ils seraient pris dans ce goulet étroit, il ne resterait plus qu'à massacrer la colonne des Sarrasins, au signal donné par le comte Guiffred.

Hélas ! Cette ruse de guerre échoua. Le fils de Guiffred aperçut, le premier, les Maures qui s'engageaient dans les gorges d'Angoustrine. Oublieux des ordres donnés, impatient de décimer l'ennemi, il devança l'heure du combat. Bien mal lui en prit. Si quelques Maures furent tués, les autres purent s'échapper et se sauver. La défaite totale dont rêvait le comte Guiffred, à cause de son fils, n'eut pas lieu.
 

Le comte en fut si irrité qu'il galopa jusqu'aux gorges d'Angoustrine pour y tuer son propre fils. La nouvelle fit grand bruit dans le pays, se répandit bien au-delà et, quand le pape Sergius IV l'apprit, il imposa au père coupable une pénitence : il devait, afin de racheter sa faute, faire édifier un monastère.
C'est à l'instigation du comte de Cerdagne Guifred II que le monastère fut établi. Les premières mentions datent de 997, date à laquelle le chantier a probablement commencé. De nombreuses donations au cours des années suivantes montrent bien que le chantier fut mené de manière très régulière.
Guiffred éleva d'abord la chapelle de Saint-Martin d'Angoustrine.

Pendant longtemps, les montagnards montrèrent une tache rouge qu'ils disaient être laissés par le sang de son fils du comte Guiffred. Puis il fit construire l'abbaye de Saint-Martin-du-Canigou dont la première pierre fut, dit-on, posée en 1001.
L'église est consacrée le 10 novembre 1009 par Oliba, évêque d'Elne (son frère était abbé de Saint-Michel de Cuxa). Elle sera dédiée à Marie et aux saints Martin et Michel. Quelques années plus tard, l'église se dote des reliques de saint Gaudérique. L'abbatiale est alors agrandie et re-consacrée (l'année exacte n'est pas connue avec exactitude : soit 1014, soit 1026). Le comte Guifred II se retira à l'abbaye vers la fin de sa vie : il y mourut en 1049.


 

 

Précédent - suivant